Nouveau Quatuor à cordes Orford

Il y a quarante-cinq ans, un nouveau quatuor à cordes canadien voyait le jour au camp d’été des Jeunesses musicales du Canada (l’actuel Centre d’arts Orford) situé dans le parc national du Mont-Orford. Le 11 août 1965, le Quatuor à cordes Orford présente son premier concert. Au fil de ses nombreux enregistrements et de ses tournées ici et à l’étranger, il se mérite rapidement la faveur du public et devient l’un des ensembles musicaux canadiens les plus reconnus. Après vingt-six ans et plus de 2000 concerts sur cinq continents, le quatuor se dissout. Son dernier concert aura été présenté le 28 juillet 1991. En juillet 2009, le Nouveau Quatuor à cordes prend la relève et vient perpétuer la réputation et la tradition de son prédécesseur lors d’un concert inaugural qui fait salle comble au Centre d’arts Orford. Malgré sa récente création, la formation connaît déjà un vif succès, comptant à son actif deux concerts au Centre d’arts Orford diffusés sur les ondes de la CBC et une reconnaissance unanime de la critique. L’ensemble s’est notamment vu remettre deux prix Opus dans la catégorie « concert de l’année ». Le quotidien Montreal Gazette a salué le concert inaugural de la formation comme une performance musicale « dont la douceur et l’équilibre n’ont d’égale que la technique sans faille des musiciens, qui jouent ensemble moins d’une semaine après leur première rencontre… un concert couronné par les applaudissements énergiques des spectateurs du Centre d’arts Orford », une performance, qui, « à l’image d’Orford, déborde de beauté et de raffinement … ne présente aucune inégalité ». Le Devoir a qualifié quant à lui le résultat de « stupéfiant ». Ses toutes récentes prestations à Montréal et à Québec ont par ailleurs valu au quatuor des invitations à se produire de nouveau dans ces villes.

Salués pour la « beauté remarquable de leur sonorité » ainsi que leur « technique extraordinaire et leur musicalité », les membres du Nouveau Quatuor Orford sont tous d’anciens ou d’actuels musiciens solistes des orchestres symphoniques de Montréal et de Toronto. C’est en 2009 que ces quatre étoiles de la musique classique se réunissent pour révolutionner le concept du quatuor à cordes au Canada, dans une approche projet par projet comportant un horaire de tournée limité et inspirée du succès d’orchestres de chambre modernes tels l’Orchestre de chambre d’Europe et l’Orchestre de chambre Mahler. Les courtes périodes où ils se rencontrent en résidence dans divers centres permettent aux musiciens de porter chaque fois un regard neuf sur l’interprétation des classiques du répertoire pour quatuor à cordes. Dans l’objectif de promouvoir les oeuvres canadiennes, l’ensemble interprète des oeuvres commandées et d’autres, moins connues, du siècle dernier dans un répertoire couvrant une période de 225 ans et composé d’une variété d’oeuvres qui vont de Haydn et Beethoven à Sir Ernest MacMillan et Denis Gougeon. Chaque projet inclut en outre l’un des principaux quatuors à cordes canadien du 20e siècle ou la première d’une nouvelle composition.

En 2011, le Nouveau Quatuor à cordes Orford lançait sous étiquette Bridge Records son premier album, un hommage aux derniers quatuors de Schubert et de Beethoven. L’enregistrement, considéré par La Presse et CBC In Concert comme l’un des meilleurs albums de l’année 2011, a valu à l’ensemble une reconnaissance internationale et a été nominé pour un prix Juno en 2012. Les critiques l’ont quant à eux décrit comme « une exécution remarquable et d’une intensité convaincante » (Audio Video Club of Atlanta), « sans faille... l’union sublime de musiciens en parfaite harmonie! » (Classical Music Sentinel), « une performance d’une rare intensité » (Audiophile Audition) et « rien de moins qu’électrifiant... vous en serez ému jusqu’aux larmes » (The Toronto Star).

Pour plus de détails, visitez le site suivant: http://www.facebook.com/neworford.

Biographie